Cutting Humanities Ignores Essential Fabric Of Life – Hartford Courant

… mais l’essentiel est-il mesurable ? Quantifiable ? C’est bien là le problème, la zone délicate de la définition et de la justification de l’importance de ce que nous devrions aussi nommer les humanités en lieu et place de l’atomisation francophone en sciences sociales, humaines, art et culture. Face au monolithe de la rationalité productrice de richesse, de l’innovation technologique, du dépassement du contingent, du flou, de l’incertain par la vérité des chiffres et des bilans comptables, les humanités ont bien besoin de pouvoir faire front commun. Pour l’effet de masse, certes, pour ne pas laisser penser que ceux qui ne marchent pas précisément dans le sens indiqué par la doxa de la démocratie de marché (sur cette doxa voir p. ex. TREMBLAY, G., 2001 bogues : Communication, démocratie et globalisation, PU Laval, 2003) sont des francs-tireurs, ou des fous, ou des marginaux, mais aussi pour élaborer un discours commun, cohérent, suffisamment solide et compréhensible pour au moins permettre le débat politique. Ce petit article montre très bien comment le politique ne décide plus qu’en fonction d’éléments de justification totalement hermétiques à la réflexion et à la critique. Il est dit une fois pour toute que la société des hommes se gère, se planifie, se quantifie, s’évalue et que, partant, le mérite des hommes (leur reconnaissance ou leur grandeur comme dirait Boltanski) se mesure à leur capacité à gérer, planifier, produire et rentabiliser. Et comme in fine il ne peut y avoir de meilleure justification que morale, l’auteur du texte rappelle justement le raisonnement d’un journaliste qui conduit au choix impossible de la santé ou de la culture. Ne préfèreriez-vous pas que votre enfant soit soigné plutôt que dépenser les fonds destinés à l’hôpital en subsides pour des livres, du théâtre ou de la musique ? Va-t-on en arriver là dans l’enseignement, des maternelles à l’université, et dans la recherche ? Comment ne pas arriver à mettre en balance les filières de sciences humaines et sociales, l’enseignement artistique, les infrastructures culturelles avec la recherche contre le cancer ou la création de richesses et d’emplois ? Comment éviter aussi que les humanités n’en viennent  à se déguiser en porteurs d’eau des managers et des gestionnaires pour éviter purement et simplement de disparaître ? Je ne vois guère d’autre alternative que la reconstruction patiente d’un discours propre à ouvrir l’esprit des enfants et des générations futures sur tout ce que la rationalité mercantile a non pas oublié mais récupéré : la beauté, le désintéressement, la relation homme-nature, la jubilation intellectuelle, la chaleur humaine, un temps ralenti. Le temps qui permet la méditation, le déplacement de point de vue et probablement la construction d’une hiérarchie de valeurs différente.

Monday Night Jazz

 

via Cutting Humanities Ignores Essential Fabric Of Life – Hartford Courant

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s