La réputation scientifique, une course infernale

« Tiraillé entre vocation et ambition, entre émulation et compétition, le chercheur d’aujourd’hui est un personnage kafkaïen, qui ne maîtrise que partiellement la logique de ses actes. La quête d’une réputation scientifique ressemble désormais à une compétition sportive, à une course aux publications « avec comité de lecture », chapeautée par une nouvelle culture du management de la recherche qui évoque plus volontiers la planification centralisée soviétique que le libre marché des idées. Le chercheur se retrouve plus que jamais esclave d’un système qu’il a contribué à créer, et vis-à-vis duquel il a beaucoup de mal à prendre ses distances. La science d’aujourd’hui, en particulier les sciences sociales et humaines, aurait avantage à se pencher sur l’analyse critique de ces nouveaux dispositifs réputationnels, ne serait-ce que pour permettre aux chercheurs de mieux en maîtriser les règles ».

 

http://www.scienceshumaines.com/la-reputation-scientifique-une-course-infernale_fr_35697.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s