Comment les savants travaillent : « Le corps de la science » de Françoise Waquet

L’objet de l’ouvrage est « d’élucider la face non intellectuelle du savoir et d’en mettre en évidence la portée épistémique. Les conditions matérielles du savoir ne sont pas un support anecdotique de l’invention des théories scientifiques, elles ne sont pas non plus une scène passive sur laquelle les grands hommes déploient leurs œuvres. En procédant à une « archéologie des techniques intellectuelles, du point de vue des usagers » (p. 10), F. Waquet souligne leur rôle et leur donne une place dans l’histoire intellectuelle ».

via Le corps de la science – La Vie des idées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s