Les frères Bogdanov : science ou fable ? – Afis – Association française pour l’information scientifique

Selon Lyotard, l’université a perdu son rôle d’instance légitimatrice de la connaissance. La lecture de son livre, La condition postmoderne (Paris, Minuit, 1979) permet d’en savoir plus sur les conditions qui vont peu à peu cantonner l’université dans le rôle de fournisseur d’informations parmi d’autres. Si le science n’a pas cessé d’exister, si elle continue à se caractériser par des critères particuliers d’exigence quant à la façon dont elle est constituée et validée, la plupart des canaux de diffusion du savoir à l’intention du grand public, sont aujourd’hui monopolisés et / ou parasités par un discours où se mêlent publicité, communication politique simplificatrice, idéologie consumériste et divertissements. Dans ce contexte, le savoir critique, instructif et émancipateur cherche à survivre en se vulgarisant. Cela n’empêche pas que le label de qualité scientifique soit récupéré de diverses manières. Le climato-scepticisme en est une illustration ; la thèse d’Elisabeth Tessier sur l’astrologie en était un autre ; les frères Bogdanoff en sont une nouvelle et étonnante manifestation.308092-les-freres-bogdanov-font-le-show-dans-622x600-1

via Les frères Bogdanov : science ou fable ? – Afis – Association française pour l’information scientifique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s