Obsession pédagogique , écran de fumée technologique.

Voici un article significatif (parmi d’autres) du discours technoscientiste appliqué à l’enseignement supérieur. Tout dans la rhétorique de l’amélioration et de la performance, rien sur le contenu. On s’aperçoit qu’il s’agit avant tout de plier les enseignants à des pratiques et à des comportements. L’exemple de l’enseignement de la poésie boosté par des vidéos sur les lieux où les écrivains ont vécu ne me convainc pas vraiment qu’il s’agit là d’une manière imparable d’apprendre à lire de la littérature ! Le fil rouge d’un progrès vague et indéfini (être parmi les meilleurs, mieux enseigner, mieux vivre …) semble plutôt la justification d’une stratégie de marketing et d’image fondée sur le mouvement, le changement, le flexibilité, autant d’attributs indispensable à la reconnaissance par la société de marché.

via Robert A. Lue : “HarvardX n’a pas été conçu pour remplacer notre pédagogie mais pour la transformer” – Educpros.

By Martin Couzins on 2 May 2014 in Learning & development , MOOCs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s