« Il faut soutenir les chercheurs à la mesure de leurs talents » : oui, mais …

Voici une tribune qui me paraît symptomatique. Science et recherche une fois de plus sont associées aux sciences de la nature, les seules dont il semble concevable qu’elles puissent trouver des réponses « aux défis d’un monde incertain » et « aux défis sociétaux » actuels. Comment ? En produisant ces « innovations » capables d’entraîner des « révolutions technologiques ». C’est ici le paradigme de la science classique qui règne à nouveau sans partage sur les mondes scientifique et universitaire, le paradigme de la connaissance rationnelle, mesurable qui donne à l’homme les moyens techniques de contrôler la nature et par là même d’améliorer sa condition. Bien que depuis plus de 300 ans la mythologie du progrès technique ait plus que largement montré ses limites, elle reste cependant suffisamment populaire pour renvoyer dans la catégorie des irréalistes, irrationnels voire inefficaces et inutiles, tous ceux qui cherchent à connaître à travers le prisme de l’humain et non celui d’une prétendue raison pure, indépendante et objective.

via « Il faut soutenir les chercheurs à la mesure de leurs talents ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s